Recommandations à nos frères les Djines de Cheikh Muqbil

Et nous revenons aux recommandations à nos frères les Djines, nous leur recommandons d’assister aux assises de science.

Aux gens qui ne croient pas qu’ils assistent à ce type d’assise:

Un djinni venait voir un frère qui habitait Sa’da (10km de Dammaj) et étudiait le Qur’an avec lui. Cependant, ce djinn était ignorant, peut être même était il un diable.
Il se moquait de notre ami Sa’di (habitant de Sa’da): quand quelqu’un était malade, il (le djinn), lui disait d’égorger un coq noir, et le frère lui a dit que ce n’était pas permis.
Le djinn lui répondait: cette maladie ne partira qu’en égorgeant un coq noir.

Et un autre donnait des cours à Riyad, et une fille jinniya avait appris le Qur’an avec lui. Elle s’asseyait derrière lui, il lui donnait du café, et elle le buvait.

Dans un autre récit, il est rapporté qu’un cheikh donnait des cours dans une assise, lorsqu’une voix l’appellait: O cheikh, ô cheikh.
Ceux qui était présent ne savait pas qui parlait, puis cheikh a dit: « Qu’est ce que tu veux »?
Le djinn a alors dit: « Lorsque tes compagnons viennent, ils jettent leur baton, et ceux ci tombent sur nous ».

Un frère faisait roqya à un possédé, et le djinn lui a dit: «Tu es en train de réciter le Qur’an sur moi, alors que je fais parti des élèves de Cheikh Abou Abderrahman Moqbil ibn Hadi Wadi’i, et ce frère était le frère Nacer al Karimi.
Puis le djinn lui disait: « Ta maison était en bas d’une montagne ». Et ceci était vrai, car le frère habitait en bas d’une montagne quand il était ici à Dammaj.

Et un autre en Afghanistan disait lui aussi: « Je fais parti des élèves d’Abou Abderrahamn Moqbil ibn Hadi al wadi’i »

Nassiha ila ikhwanina mina al jinn de cheikh Muqbil